Bienvenue

La Lune

"Lors de ses premières lunes,
la Femme découvre tout le potentiel
de sa nature féminine, durant ces cycles,
elle l'expérimente et à la ménopause,
elle l'incarne"

Proverbe amérindien

 

"Exister, c'est changer;
Changer c'est mûrir;
Mûrir c'est se créer sans cesse."

Henri Bergson

A fleur de femme

Béatrice

Cette aventure a commencé lors d’une discussion avec l’Homme qui partage ma Vie : nous étions en train d’échanger sur les hommes et les femmes, sur les spécificités et l’évolution de chacun, depuis les Traditions Primordiales à la société patriarcale, sur le féminisme... lorsqu’il me dit que, pour lui, les femmes n’ont eu de cesse ,depuis plusieurs décennies, d’aller chercher à l’extérieur et sur le terrain des hommes leur place et leur pouvoir au lieu d’aller les chercher à l’intérieur d’elles-mêmes !

Ses mots résonnèrent en moi et furent une vraie révélation ! En rentrant dans l’intimité de mon vécu de femme, j’ai réalisé que j’avais de la difficulté à assumer ma féminité, la rencontrer, la définir ; de la difficulté à vivre avec mon corps, à l’habiter, à l’aimer, à le connaître ; j’avais des blocages émotionnels, sexuels, des tensions corporelles, un manque de liberté dans mon souffle...

En fait, toutes ces années passées, j’avais travaillé sur les évènements de ma vie et les émotions qu’ils avaient suscitées, pour les accueillir, les mettre en lumière, les sentir dans mon corps et, ainsi, pouvoir vivre avec... Mais, au fond de moi, je sentais que, dans mon cheminement, il y avait quelque chose d’incomplet, que certaines facettes étaient restées dans l’ombre...

La pratique du Qi Gong que j’avais entreprise, depuis quelques temps, avait déjà réveillé des choses en moi : le mouvement, la sensation de mon corps physique, la découverte de mon corps énergétique et, surtout, l’envie d’apprivoiser mon corps de femme et non de le soumettre à mes exigences…

Je me suis replongée dans les entretiens que j’avais eus avec les femmes qui étaient venues me voir pour une séance de shiatsu, dans les moments passées avec ma mère, mes amies ou d’autres femmes lors des cours de Qi Gong ou des ateliers de sophrologie . Un même constat : comme moi, elles ne se sentaient pas complètement épanouies, elles disaient avoir un rapport à leur corps dans la souffrance, la dépréciation, la lutte… elles disaient avoir mis de côté certains aspects de leur vie de femme : soit la maternité, soit la carrière professionnelle, soit leur vie amoureuse et sexuelle…avoir de la difficulté à accepter leur féminité, la vivre pleinement, notamment au moment de leurs menstruations perçues comme handicapantes ou à la ménopause… Elles se sentaient soumises à une pression permanente de performance, acceptant mal leurs émotions, perdant confiance en elles, en leur potentiel, en leur créativité, voulant être l’égal des hommes...

Le désir profond d’entamer un voyage vers mon Essence féminine s’est alors imposé et, dans le même temps, l’envie de partager, d’accompagner et de cheminer avec les autres femmes !